jeudi 21 août 2014

Bouturer à l'automne

Vous pouvez faire des boutures de :
Abélia, abutilon, Azalée, camélia, ciste (1), corête du Japon, cotonéaster (1), géranium, hortensia, lantana, lavatère, nandina (1),   photinia (1), rosier,  viorne, wégélia :

- Couper l’extrémité d’une tige de 10 à 15 cm de longueur, supprimer les feuilles de la moitié inférieure, tremper l’extrémité de la bouture dans de l’hormone de bouturage ( très peu) , piquer la bouture dans du terreau à l’étouffée.(1)  bouture à talon.
Chèvrefeuille, laurier-rose:
- Couper l’extrémité d’un tige de 15 à 18 cm de longueur, supprimer les feuilles de la moitié inférieure, placer la bouture dans un verre d’eau, puis dans un pot dès que les racines font 2/3 cm.
Lavande – lavandin  et  hélichrysum :
- Prélever des tiges semi-aoûtées ( qui commencent à se lignifier et prendre une couleur marron). Ôter la partie tendre de l’extrémité de la tige, plus verte. Couper des morceaux de 8 à 10 cm de longueur sur la portion restante.
- Ôter toutes les feuilles le long de la bouture sur 4 cm de longueur, en ne laissant qu'un toupet terminal, afin de limiter l’évaporation. Servez-vous de ciseaux pour ne pas abîmer la tige.  Enfoncer les boutures dans le pot jusqu'au toupet.
Placer 5 ou 6 boutures par pot de 10 cm garni d’un mélange de 2/3 de sable de rivière et 1/3 de terreau. Tassez, arrosez très peu. Placer des arceaux en croix sur lesquels vous enfilerez un sachet plastique fermé par un élastique au niveau du pot (bouture à l’étouffée).
- Hiverner les pots à l’abri du gel. Au printemps suivant, en mai, rempoter les boutures qui ont formé un beau chevelu de racines dans des pots individuels de 12 cm remplis à parts égales de sable de rivière et de terreau. Placer les potées au soleil.
-
Recherche personnalisée